2017 Année SLOW!

Takla Makan slow fashion ethical green couture

Le Voeu de Melissa de Valera pour 2017 : slow down! Prenons le temps de rêver…

Le souhait que je fais de tout mon coeur pour cette nouvelle année 2017 en tant que créatrice slow fashion pour Takla Makan, c’est que nous prenions tous le temps nécessaire pour que l’humain et la communication entre les êtres reviennent au centre de nos vies. 

“Retrouver le temps de penser avant d’agir, et le temps de rêver, nous permet de renouer avec notre humanité.”

Etre tout le temps pressé, en retard sur notre programme, avoir plus de besoins que de temps pour vivre : La course constante contre la montre dégrade notre qualité de vie, nos relations à l’autre et notre être profond.

Le développement du mouvement SLOW (Slow food, Slow tourism, Slow schooling) montre que de plus en plus de gens comprennent la responsabilité que nous avons, en tant qu’humains, de mettre de la conscience dans ce que nous faisons et ce que nous consommons. Le slow movement est une vraie révolution douce à laquelle il serait bon que nous participions tous…

Pour moi qui suis créatrice de mode éthique depuis 15 ans, ma responsabilité pour cette vie est limpide: je ne peux créer que de la “slow fashion”

Fast Fashion vs Slow Fashion

 

A priori, la mode peut sembler tout l’opposé du développement durable… Mais quelle mode?

La ”Slow fashion,” c’est le nouveau nom du projet d’une mode durable, qui permet au consommateur conscient de se créer son propre style en choisissant des vêtements faits pour durer et créés dans le respect de l’environnement et de l’humain.

Cette vision porte l’émergence de créateurs qui s’engagent pour une mode intemporelle de qualité, produite dans des conditions éthiques, pour les personnes qui travaillent sur les vêtements comme pour notre planète.

A l’inverse, la “fast fashion”, c’est un peu comme le fast food: on ne se pose pas de questions…

On craque pour une petite robe pas chère qui ressemble aux tendances dictées par les magazines féminins. Peu importe si elle est entachée par les larmes d’épuisement d’une esclave à l’autre bout de la planète, ou si ses teintures ont contribué à polluer irrémédiablement les nappes phréatiques des pays où l’Occident a relégué ses activités industrielles polluantes.

Les dessous sales de la fast fashion c’est si loin et si bien caché que l’on ne se sent pas concerné!

 

La slow fashion, c’est la mode avec conscience

En faisant le choix de la slow fashion, on se reconnecte avec une manière plus intime et personnelle de s’habiller, plus Femme (ou Homme, ils s’habillent aussi!) et moins mouton. Vous manifestez votre engagement en contribuant par vos choix de consommateur à l’avènement d’un monde meilleur.

S’habiller éthique, c’est une toute petite action, mais qui a vraiment du sens!

 

S’habiller éthique, c‘est aussi s’épanouir dans la créativité de son style à soi

Qui a envie de se laisser mener par le bout du nez?

L’objectif de l’industrie de la mode est de nous pousser à racheter une garde robe à chaque saison, de nous enchaîner aux derniers diktats en vogue, même si cela ne nous va pas!

Créativité, acceptation de son image et matûrité, voilà ce que nous offre l’attitude slow fashion.

Cette prise de conscience nous encourage à tenter des associations et accessoirisations inventives qui reflètent notre personnalité propre.

Craquez, mais pour de belles pièces que vous aimerez pendant plus de quinze jours: Le statut de fashion victim, c’est out!

Porter des vêtements qui ont du sens, c’est s’habiller d’une seconde peau qui nous fait nous sentir profondément bien, une peau pleine d’espoir dans le futur de l’humanité…

En encourageant la Slow Fashion, nous mettons la qualité avant la quantité

Vous l’aurez compris: une mode conçue en harmonie avec la nature et l’humain n’est pas faite pour se déchirer ou pelucher au bout d’une semaine, mais pour durer longtemps dans notre garde robe. Les tissus choisis sont des matières naturelles nobles ou recyclées. La coupe aussi peut être conçue pour privilégier des tailles adaptables et accompagner l’évolution des silhouettes au fil des ans…

Cette assurance de qualité et d’éthique vient forcément avec des prix un peu plus élevés, mais cela ne devrait pas vous dissuader: Ne pensez pas au prix, mais plutôt combien ce prix est divisé par le nombre de fois ou vous porterez un vêtement qui vous correspond vraiment et qui vous accompagnera pendant longtemps.

L’éthique, dans la mode comme pour le reste, en fait, c’est rentable!

La slow fashion nous responsabilise

Prendre soin de ses vêtements, voilà une exigence dont la responsabilité est partagée! Ceux qui conçoivent la slow fashion le font avec beaucoup de soin, ceux qui la produisent aussi, car elle ne provient pas des usines de production de masse.

C’est au client final aussi de prendre soin des pièces qu’il a choisies: Cela implique de mieux se familiariser avec les matières, de lire les étiquettes, notamment les consignes de lavage et d’entretien.

En prenant bien soin de nos vêtements,  nous les considérons avec respect et avec eux toute la chaîne de personnes qui ont contribué à leur fabrication.

La récompense de cette attitude pleine de conscience, c’est de redonner une vraie valeur aux créations que nous choisissons et que nous portons.

La Slow Fashion est là pour durer : quand on l’essaie on l’adopte

 Une fois que l’on s’est remis en question et que l’on met plus de conscience dans ce que l’on choisit de porter, il est difficile de faire marche arrière!

Alors oui, la slow fashion est une tendance qui va durer, et conquérir à la fois créateurs et consommateurs.

2 thoughts on “2017 Année SLOW!

    1. Merci Alain 🙂 et oui souvent de l’union des opposés jaillissent la pensée et l’action juste, peut être une loi de l’équilibre du monde…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *